Jacques VIALAT
Jacques VIALAT

Jacques VIALAT  - Écrivain

 

 

Il a gardé de sa naissance avignonnaise cet accent dans l’écriture qui la remplit d’une joie de vivre qu’il transmet au lecteur.

C’est en voyant ses maîtresses se lire l’une à l’autre ses rédactions dans la cour de récréation de l’école qu’il a ancré en lui cette envie de devenir écrivain.

Même si l’écriture est un don, elle demande beaucoup de travail : 2 ans en moyenne pour un roman. Il y a la construction du scénario, le travail d’écriture bien sûr, mais aussi les multiples corrections, qui vont permettre la justesse du ton.

Jacques Vialat travaille à l’ancienne, en écrivant ses textes à la main sur des cahiers, ou sur un livre blanc.

Pour le toucher, pour l’odeur… nous confie-t-il.

« Les cahiers ont l’avantage d’être plus souples et plus maniables, mais lorsque j’écris à l’intérieur d’un livre relié avec des pages blanches, je visualise mieux l’avancée du roman. C’est quelque chose d’encourageant. De motivant. Je n’utilise jamais de feuilles volantes. Elles ont pris leur nom trop au sérieux et filent par les fenêtres : je ne les retrouve jamais. »

Quand le manuscrit est terminé, Jacques Vialat utilise un logiciel de dictée.

« Dire à voix haute le texte me permet d’entendre la musique des mots, d’améliorer les accords… »

Commence alors la longue période de corrections, où chaque mot est unique, s’il s’agit du mot juste.

 

 

 

NOUVEAU !!
Version imprimableVersion imprimable | Plan du site
© Jacques VIALAT